Comment choisir le bon processeur et la bonne carte mère

AMD a sorti il y a quelques mois son processeur le plus rapide, mais après plus d’une demi-décennie de recherche et de développement. Le processeur Intel Kaby Lake est maintenant disponible sous toutes les versions qui comptent pour un constructeur de PC.

Comment choisir les composants clés lorsque vous assemblez votre propre PC ?

Cet article vous aidera et vous guidera dans votre décision.

Nous supposons que vous connaissez les bases sur les processeurs et les cartes mères si vous cherchez un guide comme celui-ci. Mais si vous n’êtes qu’au début du choix des composants de votre prochain ordinateur, alors vous pouvez imaginer le CPU comme le cerveau de votre ordinateur, en vous assurant de la vitesse à laquelle il peut « penser », et la carte mère comme le système nerveux central qui relie l’ensemble des composants.

Ce n’est pas une analogie parfaite, de nombreux facteurs influent sur les performances globales en plus de la vitesse du processeur mais c’est un bon point de départ.

En général, vous devriez d’abord choisir votre processeur et votre carte mère, puis brancher le reste de vos composants (disques durs, cartes graphiques, mémoire, etc…).

back to menu ↑

Les bases du choix d’un CPU

Depuis plusieurs années maintenant, la prise en charge d’un processeur pour un système de bureau a généralement signifié l’adoption d’une solution conçue par Intel, avec les processeurs Core i3, Core i5 et Core i7 indiquant les principales étapes de la vitesse et des performances dans chaque génération (du moins en théorie).

Montez dans les versions pour Intel, et vous obtenez typiquement plus de cœurs (pour exécuter plus de calculs en simultané), une mémoire cache plus grande (pour un accès mémoire ultra-rapide) et des vitesses globales plus rapides (une combinaison de vitesse d’horloge brute mesurée en gigahertz et Turbo Boost pour un gain supplémentaire).

back to menu ↑

CPU AMD Ryzen

Pour le constructeur AMD, le CPU Ryzen est similaire que ce soit les séries de 1700 à 1700X et 1800X, le nombre de noyaux restant le même avec 8 coeurs.

Vous verrez également une référence à la génération du processeur, c’est-à-dire à la microarchitecture sur laquelle le processeur fonctionne.

Une grande partie du buzz médiatique autour de Ryzen d’AMD est liée à sa microarchitecture-Zen.

Dans le cas d’Intel, le dernier et plus grand ensemble de processeurs vient de la toute nouvelle famille Kaby Lake, succédant à l’ensemble de puces Skylake lancé en 2015.

En plus des spécifications de base, vous obtenez souvent des avantages et des optimisations supplémentaires – en particulier de la part d’Intel, qui est le principal fournisseur de CPU depuis si longtemps que de nombreux développeurs de logiciels travaillent avec Intel pour que leur logiciel soit plus performant.

Ainsi, les processeurs Kaby Lake peuvent diffuser des vidéos 4K en streaming sur Windows 10 et exécuter de nombreux jeux de dernière génération.

Sur la base d’une multitude de benchmarks, Kaby Lake n’offre pas de gains de performance majeurs par rapport à son prédécesseur Intel au plus haut niveau des spécifications, et nous avons nos doutes sur le fait que le modèle i7 soit bien meilleur que la version i5 pour la majorité des tâches gérées par la majorité des utilisateurs.

processeurs AMD vs Intel

Cependant, AMD est de retour avec une nouvelle microarchitecture zen et un nouvel ensemble de processeurs nommé Ryzen 7.

Il s’agit d’une avancée majeure par rapport à la génération précédente de puces AMD, et sur la base des repères existants, va donner à Intel une concurrence sérieuse pour la première fois depuis longtemps.

Les CPU Ryzen 7 démarrent également à huit cœurs, contre quatre pour les CPU de Kaby Lake.

Il n’y a pas encore autant de choix, avec seulement trois versions actuellement disponibles : le 1700 (vente au détail pour 270 €), le 1700x (environ 300 €) et le top de la gamme 1800x (environ 300 € également).

Ce Ryzen 1800x coûte 50 € moins cher que le haut de gamme Intel Kaby Lake i7-7700K, mais sur la base de nos propres benchmarks, il peut le surpasser dans un certain nombre de domaines, y compris la vidéo et le rendu 3D.

Cela dit, vous serez peut-être content d’économiser 50 € en échange de conversions vidéo plus lentes.

Il n’y a pas de formule universelle qui fasse qu’un processeur convienne à tout le monde, et cela a été prouvé dans d’autres benchmarks où le 1800x est en retard sur l’ i7-7700K (vec le rendu d’un lot d’images Photoshop, par exemple).

En particulier, le Ryzen se bat pour rester à la hauteur de Kaby Lake, les premiers repères de jeu – en grande partie pour l’optimisation dont jouit Intel.

Il s’agit vraiment de décider ce dont vous avez besoin à partir de votre machine et de rechercher ensuite les points de repère qui comptent (et n’oubliez pas la comparaison entre le prix et la performance que nous avons mentionnée plus tôt).

L’autre inconvénient pour le Ryzen est qu’aucune des CPU actuels n’ont intégré de puces graphiques.

Alors que les puces Intel Kaby Lake sont assez performantes pour faire tourner des titres moins exigeants comme Overwatch d’elles-mêmes, vous devez acheter une carte graphique à côté d’un processeur Ryzen pour obtenir n’importe quel type de sortie vidéo.

Ce n’est pas un problème si vous projetiez de jouer, mais cela signifie que le processeur Ryzen n’est pas encore une bonne option pour les systèmes milieu de gamme qui sont moins chers.

Les trois principaux CPU Ryzen au choix valent tous la peine d’être pris en considération: le 1700 pour un bon rapport qualité-prix, le 1800x pour la performance et la puissance, et le 1700x pour quelque chose d’intermédiaire avec les deux précédents CPU.

Certes, en termes de programmes qui peuvent tirer parti du multithreading, les benchmarks montrent qu’ils sont des concurrents très convaincants de la gamme Intel, et lorsque vous excluez le prix d’une carte graphique, ils sont beaucoup plus économiques que ce qu’Intel a à offrir.

Mais Intel a ses propres processeurs pas chers. Le Core i3-7100 dual core (120 €) est à peu près le moins cher des processeurs Kaby Lake et vous apportera la dernière technologie pour le meilleur prix, tandis que l’ i5-7500 (200 €) est un choix solide de milieu de gamme pour équilibrer la puissance et le prix. Il n’y a aucun doute sur la puissance de l’overclockable i5-7600K (250 €) ou de l’ i7-7700K (350 €) soit, mais assurez-vous que vous avez les applications et les jeux qui vont pouvoir en profiter.

Vous pouvez certainement toujours opter pour un CPU plus ancien si vous voulez économiser de l’argent mais n’oubliez pas d’acheter une carte mère qui y correspond et n’oubliez pas que vos options de mise à niveau sont susceptibles d’être plus limitées dans le futur car chaque carte mère est construite avec un socle spécifique pour le CPU et chaque famille de processeurs utilise un type de socle différent.

back to menu ↑

Choisir votre carte mère

Choisir une carte-mère est plus facile que de choisir son processeur… bien qu’il y ait un certain nombre de spécifications à considérer ici aussi.

La spécification clé est le slot de branchement du processeur : assurez-vous que cela correspond à votre CPU et vous êtes bien sur la bonne voie. Le choix d’une carte se fait en fonction de sa taille, du grand ATX au Mini-ITX compact avec plusieurs jeux entre les deux, et le bon choix dépend de la taille de votre PC et du nombre de composants que vous voulez y brancher.

Si vous n’envisagez pas de configurer plusieurs cartes graphiques et plusieurs disques durs, vous pouvez économiser de l’argent sur une carte-mère plus petite mais gardez à l’esprit qu’une carte plus grande vous offre plus d’options de mise à niveau dans le futur.

Votre carte déterminera également le type de cartes et de RAM que vous pouvez installer : des modèles plus chers peuvent s’adapter à des composants plus coûteux. Après la prise, regardez le chipset, un jeu de circuits habituellement conçu pour un processeur spécifique, qui dicte de nombreuses limites de performance de la carte.

Pour les processeurs Kaby Lake et Skylake, vous avez besoin d’une carte mère LGA 1151 socket, et les deux générations fonctionneront sur les cartes les plus récentes avec des chipsets Intel mis à jour : recherchez les mentions Z270 et H270.

Cependant, seuls les processeurs Kaby Lake peuvent tirer parti des dernières mises à jour des cartes de la série 200, y compris la prise en charge d’un plus grand nombre de pistes PCIe (modèles Z270), ce qui donne à vos cartes graphiques et lecteurs SSD plus de bande passante, et la nouvelle technologie Optane d’Intel (modèles Z270 et H270), permettant de meilleures performances SSD et RAM.

Pour le processeur AMD Ryzen, vous opterez pour une carte mère AM4 avec un chipset marqué X370, B350, A320 ou X300. Comme du côté d’Intel, votre choix de chipset détermine le type de machine que vous pouvez construire, du nombre de cartes graphiques prises en charge et aux capacités d’overclocking (seules les cartes X370 haut de gamme prennent en charge deux cartes graphiques, par exemple).

Pour une plongée plus profonde dans les spécifications de la carte mère et du chipset, il y a plein de sites d’amateurs de matériel avec des critiques excellentes et détaillées du matériel le plus récent.

Ne soyez pas déconcerté si vous trouvez certains détails techniques complexes à comprendre. Assurez-vous que vous achetez une carte-mère qui fonctionne à la fois avec votre CPU et vous donne suffisamment d’espace pour construire le PC que vous voulez (et peut-être le mettre à jour dans le futur aussi).

 

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply

Login/Register access is temporary disabled
Compare items
  • Cameras (0)
  • Phones (0)
Compare
0